9 manières simples et efficaces de se gâcher l’existence

 

2

Personne ne veut arriver à la fin de son existence sur cette terre et expérimenter des regrets. Au contraire,  nous devrions ressentir de la satisfaction et de la gratitude envers  cette vie qui nous a été offerte. En fait, nous voulons tous vivre une histoire digne d’être racontée.

Malheureusement  le monde moderne est plein de pièges et il n’est que trop facile d’expérimenter l’inverse. Notre société chérit des valeurs et des buts qui sont souvent des mirages et nous passons le plus clair de notre précieuse existence à les poursuivre quitte à se retrouver les mains vides quand le temps est venu.

Le chemin le plus facile est rarement le plus sage et ce n’est pas parce que tout le monde autour de nous  semblent poursuivent ses chimères qu’ils y trouvent la paix intérieure et l’épanouissement.Nous avons répertorié 9 des erreurs les plus communément partagées voir encouragées par la société moderne qui sont sûres de vous gâcher l’existence.

1- Faites de vous-mêmes le centre du monde :

L’univers rétrécit considérablement quand on se place soi-même au centre. Les gens qui ne pensent qu’à  eux-mêmes sont généralement les plus insatisfaits. Au contraire, ceux qui voient leur existence comme une opportunité unique de créer de la joie pour les autres la trouve rapidement eux-mêmes. Pour être heureux, il faut s’oublier un peu…

2- L’argent doit devenir un but en soi :

Le culte du veau d’or est de nouveau à la mode, la fascination pour l’argent et la richesse est encouragée dans notre société et pour beaucoup devenir riche est devenu le but ultime de l’existence. Je n’ai absolument rien contre le fait de travailler dur et de recevoir une juste récompense de son labeur. Mais de là à faire de l’argent le but de nos vie ou simplement le but de cette journée qui s’annonce, il y a un pas que nous ne devrions pas franchir.
La plupart du temps la poursuite du fric se fait au détriment de choses largement plus satisfaisantes surtout que cette quête est sans fin.

Quand on demandait au millionnaire américain Rockefeller : « À partir de quelle somme peut-on estimer qu’on est assez riche ? »,  il répondait : « Encore juste un petit peu ! ».

3- Faites du plaisir votre principale motivation :

Reliées à la poursuite de l’argent, nos motivations profondes sont souvent sacrifiées sur l’autel du plaisir immédiat (ou du confort, du luxe etc…).

Nous sommes souvent prêts à sacrifier un travail de longue haleine  pour se faire un petit plaisir. Alors bien sûr, une vie satisfaisante est souvent aussi une vie pleine de choses qui nous donnent du plaisir mais nous ne devrions pas sacrifier nos buts à long terme pour de petites compensations passagères. La pratique du yoga et de la méditation nécessitent une discipline et une capacité à bien organiser nos priorités de vie.

Avant d’en ressentir les immenses bénéfices, nous passons souvent par une phase difficile par laquelle notre mental va essayer de nous détourner de notre but par toutes sortes de fausses bonnes raisons. Vigilance et constance sont des qualités à cultiver.

4- Rejetez toute les responsabilités sur les autres :

il est très confortable de rejeter la faute sur les autres. Nous accusons nos parents, nos époux et épouses, nos employés, nos enseignants, le gouvernement, notre éducation, notre environnement et notre condition financière (pour n’en nommer que quelques-uns). Nous accusons les autres pour nos fautes et notre mal de vivre. A chaque fois que nous le faisons, nous « perdons » car ce comportement nous maintient dans un immobilisme intérieur qui nous empêche de faire les changements dont nous avons tellement besoin.

Prenons donc nos responsabilités pour tout ce qui nous arrive car après tout, ce que nous expérimentons n’est que notre karma en action.

5- Définissez-vous seulement par vos problèmes :

Comme le dit Jack Kornfield, « Tous les matins nous naissons à nouveau, ce que nous faisons aujourd’hui est la chose la plus importante qui soit ». C’est une vérité importante et une promesse. Nos vies ne sont pas mesurables à l’aune des circonstances négatives du passé, et nous sommes responsables de ce que nous en faisons. Bien sûr, le passé influe sur la trajectoire que prend notre vie mais il n’écrit pas le chapitre final. Nous avons le stylo en main alors acceptons cette responsabilité sans peur et sans excuse.

6- Cachez soigneusement votre être véritable :

Il n’y a rien à gagner à vivre une vie sans authenticité. C’est mauvais pour les autres autour de nous et pour nous-mêmes. Essayer de vivre dans l’ouverture et l’authenticité en admettant nos fautes et nos faiblesses inspire les autres à en faire de même. C’est spécialement important dans une voie spirituelle, que vous soyez maîtres ou disciples, il faut faire tomber le masque et n’avoir rien à cacher.

7- Laissez-vous guider par la fierté et l’orgueil :

L’orgueil influence nos vies d’une manière si subtile qu’il est difficile de le reconnaître. C’est souvent un effet secondaire indésirable du succès, peu importe lequel.

Il est pourtant bien mauvais conseiller, il nous prive trop souvent des merveilleuses opportunités qui s’offrent à nous. D’ailleurs c’est le propre des grands hommes de cumuler talent et simplicité.
Apprenons donc à prendre du recul sur nous-mêmes, dans l’échec mais aussi et surtout dans la victoire.

8- Abandonnez le voyage pour le but :

Ceux qui ont eu la chance de partir en voyage ou en pèlerinage vous le diront : Il est bon d’avoir un but vers lequel marcher mais c’est le voyage qui compte, pas notre destination.
Nous vivons des vies obnubilées par la poursuite d’objectif. Nous regardons en arrière et nous nous définissons par les buts que nous avons atteint comme des bornes routières indiquent les kilométrages d’un chemin : mon diplôme, un nouveau travail, une belle histoire ou une tragédie…
Si on regarde attentivement et de manière ouverte, on se rend vite compte que notre  vie est bien plus large et fascinante qu’une marche journalière vers une prochaine destination à atteindre.

Sachons apprécier le chemin, la beauté du voyage, plutôt que d’être toujours obnubilés par des buts lointains choisis par un ego insatisfait et insatiable.

 9-  Toujours essayez de porter plus que ce que vous pouvez vraiment porter :

Tous les excès sont des obstacles sur le chemin et pourtant nous continuons à accumuler bien plus que ce qui est vraiment nécessaire. Nous sommes comme des pèlerins qui s’acharneraient à marcher avec un sac trop lourd de choses inutiles et qui peineraient sous le poids en se demandant pourquoi le chemin est si difficile.
De la même manière, nous portons des rêves, des attentes et des peurs qui pèsent sur nous et sur nos vies.

Une grande partie du travail « spirituel » consiste justement à se débarrasser et à s’alléger des choses inutiles qu’elles soient mentales, émotionnelles ou matériels.

SOURCE : 9 manières simples et efficaces de se gâcher l’existence sur Yoga Nova

Partagée par Psico-Salud

1936495_859633377482620_3738088100371956031_n

1 comentario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s